Notre fonctionnement

Le Conseil de Développement est une organisation informelle indépendante des collectivités dont l’expression est libre. Selon les sujets étudiés, des commissions ou groupes de réflexion se réunissent afin de travailler sur des thématiques ou des projets à la demande des élus ou de leur propre initiative. Pour cela, ils peuvent être amenés à auditionner différents experts locaux ou nationaux. Ces auditions nourrissent leurs réflexions pour émettre des avis, contributions ou propositions qui sont présentés lors des assemblées plénières du Conseil et adressés aux élus ainsi qu’aux acteurs concernés.

Le 17 décembre 2014, un nouveau conseil de développement a été installé. Il est présidé par Guy Jourden depuis 2015, issus du collège Développent économique au titre de la CGT.

 L’assemblée plénière du conseil de développement

L'assemblée plénière est composée de 150 membres répartis en 3 collèges :

  • Développement économique
  • Sociétal
  • Personnalités qualifiées

Des séances plénières sont organisées tous les trois mois pour définir et suivre le programme de travail, examiner et voter les avis et contributions élaborées par les commissions, s'informer et débattre de sujets thématiques proposés par le bureau.

Le bureau du conseil de développement

Le bureau est composé de 33 membres, avec un président et des représentants de chaque collège.
Il arrête les décisions concernant le fonctionnement du conseil de développement en fonction des propositions de chaque commission : choix des commissions thématiques et de leur pilote, dossiers à examiner, contenu des plénières, communication.

Commissions du conseil de développement

Quatre commissions ont été mises en place par le bureau sur les thématiques suivantes : aménagement et développement durable, culture, développement économique, veille et prospective.

Son organisation technique

Le Conseil de développement est accompagné par les permanents du Pôle métropolitain du Pays de Brest, qui prennent en charge la coordination technique du Conseil, la valorisation des travaux, et par l’ADEUPa et Brest métropole océane en fonction des sujets étudiés.

Un travail en réseaux
Il s'investit dans plusieurs réseaux (réseau des conseils de développements bretons, coordination nationale des conseils de développement, réseau des conseils de développement du Pôle métropolitain Loire-Bretagne...)